Compte-rendu de la première session

Mercredi 16 décembre 2009 de 18h30 à 22h s’est tenu avec succès à la Cantine et avec près de 70 personnes la première session de RADart, atelier interactif dédié à l’échange entre artistes, créateurs, techno…

– 4 projets en 7 minutes chacun

– 4 ateliers chacun pendant 1 heure

puis pizzas et debrief, vin et performance artistique de Kirikoo Des, Rafael Stora et Anais Thomas

Tel a été le riche programme de cette première édition.

Un très bon compte rendu de l’un des participants sur son blog.

Nous vous encourageons à nous envoyer vos commentaires, contributions, critiques… 

Compte-rendu rapide de la présentation et de la restitution chacun des ateliers :

—Brice Torres alias Kirikoo Des – TELSA

Rappel du projet :
Projet au sein du TMP LAB
Kirikoo est danseur et s’intéresse à un concept de scénographie interactive. Plusieurs Tesla Coils sont placés autour d’une cage de faraday, où danseurs et spectateurs se retrouvent. Les machines réagissent à la fois à une musique en créant des arcs électriques lumineux et sonores, à la fois à des mouvements des danseurs et du public.
Défi : travailler sur la modulation du signal
Technos : module MOFSET et la partie électronique.

Présentation pendant Radart
Le projet rassemble 4 personnes.
4 tesla coils avec cage de faraday pour enfermer danseurs, spectateurs
Marc travaille sur la grande cage de Faraday 15 m de large en cours de réalisation.
L’idée est de générer un arc électrique avec tentative de modulation pour générer des sons différents.
Ils recherchent un Oscillo et recherchent des personnes pour travailler sur le traitement du signal.

Restitution rapide suite à l’atelier (photo ci-contre)

Vu la complexité du projet, il a été proposé de de commencer par prototyper des parties de façon simple pour avancer.  Exemple : mettre de petits capteurs  on/off sur les danseurs pour tester les contacts… avant de passer à des méthodes plus complexe de suivi des mouvements.
Kirikoo rappelle les nombreuses contraintes inhérentes au projet car ils veulent des capteurs ne gênant pas les danseurs…

—Maâ Berriet – AAASeed

Rappel du projet :

Maâ berriet présente AAASeed, logiciel de création de monde 3D temps réel & interactif, générateur d’images. Le logiciel indépendant du système d’exploitation, fonctionne par blocs encapsulant une fonctionnalité spécifique : clavier, oscillateur, filtre, modulateur en anneau, réverbération.
Défi : l’utilisation de blocs AAASeed interconnectés de manière appropriée doit permettre de construire toute application informatique.
Technos : gestion des primitives 2D et 3D, des primitives mathématiques, du son, de la décompression vidéo, une gamme de capteur d’entrée, des protocoles de communication.

Présentation pendant Radart

Maa fait de la programmation depuis 1977. Aaseed est comme un légo virtuel développé par lui et un partenaire depuis plus d’une décennie. Il est proche
MAA présente quelques exemples de réalisation avec :
Table multitouch , grosse réalisation jeu epidemik avec (approx.) 15 caméra 30 projecteurs…  Jusqu’au 3 janvier à la villette.
Pour Maa l’œuvre est dans le code. Il propose de mettre en place un aalab pour créer une communauté autour des usages de ces technos. Il pourrait consacrer 1 journée par semaine de son équipe à des projets de la communauté…

Restitution rapide suite à l’atelier (photo ci-contre)
Nombreux échanges, Avec proposition de lancement d’une réunion pour lancer cette communauté. Il faut le contacter par mail avec aalab dans l’objet du mail. Mail à maa at lagraine.com.

—Natacha Roussel – Experientae Electricae


Rappel du projet :

Natacha développe des costumes sensoriels communicants localisables. Ses oeuvres ont été présentées dans le cadre de Show Off, Futur En Seine, et à la SAT.
Défi : améliorer ses algorithmes de géolocalisation en particulier sur
la question du traitement du signal.
Technos : Reseau zigbee/ Max Msp/ Cartographie Open GL

Présentation pendant Radart
Son projet  tourne autour de la  localisation relative. Elle travaille avec Michael Roy qui fait le développement dont les outils physique, cartes, capteurs… interfaçage avec les objets intégrés dans les vêtements.
Natacha précise que les gens s’approprient les objets techno prototype pendant les expérimentations.
Retour sonore et visuel des déplacements en cours de développements, Un réseau radio local est installé..
Tout est fait par eux-même à la main avec possibilités de production en petite série en passant par des associations.
Parmi les difficulté : repérer un costume avec ses capteur sur le terrain de jeu. Ils réfléchissent sur le passage d’un espace cartésien X Y vers une notion de localisation de groupes.
Aujourd’hui affichage sur 2D des capteurs avec position dans l’espace des groupes et voudraient à terme développer en 3D avec le temps comme dimension.
Leurs développements étant fait en interne, ils ont des compétences qui peuvent servir à d’autres projets.

Restitution rapide suite à l’atelier
Analyse et discussions autour des différents costumes et de la gestion de l’ensemble qui semble difficile à mettre en place, discussions poussées en math et physique…
Nombreux croisements inter artistiques et inter projets à poursuivre sur la complémentarité…

—Stephan Perraud – Amoebe

Rappel du projet :
Stephan présente Amoebe une oeuvre intéractive comportementale qui se propose de réincarner sous forme numérique l’oracle grec de l’antiquité, grâce à une intelligence artificielle. Vidéo intéractive comportementale dont le tracking comprend les mouvements du spectateur et les interpète.
Défi : rendre l’intelligence artificielle indépendante à la fois dans sa compréhension et dans sa mémoire.
Technos : C++ ainsi que l’environnement OPEN FRAME WORKS.

Présentation pendant Radart
Stephan présente certains de ses projets en particulier avec le Cube. Le projet : amoebe avec la création de milliers de particules de couleurs suivant une danseuse qu’ un développeur a réalisé  en C++, avec  la galerie Numeris causa. Tourne sur 2 PCs , très fluide et réactif compte tenu de la réalisation C++ à la différence de version flash ou autre de leurs tests préalables.
Travaille beaucoup  sur les  comportements autonome de la machine.
Ne peux plus travailler avec le cube donc doit changer de programmeur ce qui est très difficile. Il recherche un développeur pour travailler sur vidéo comportementale.

Restitution rapide suite à l’atelier
L’atelier a donné lieu à des rencontres multiples avec des pistes à explorer en 2010…

Quelques enseignements suite à ce premier RADart :

– de nouveaux métiers :

A la question : vous caractérisez-vous plutôt comme artiste ou comme développeur et vous pouvez répondre oui aux deux, la moitié de la salle répond artiste ET développeur

– un format qui fonctionne :

Aux questions sur le nombre de présentations d’artistes souhaitées, la grande majorité trouve que 4 projets fonctionnent bien.

Sur la durée de chaque présentation, 7 minutes, le débat est ouvert avec certains artistes souhaitant plus, certains participants souhaitant moins mais la grande majorité trouve le format satisfaisant.

Nous vous attendons à la deuxième session de Radart. N’hésitez pas à venir présenter vos projets.

Et vous pouvez poursuivre le dialogue entre créateurs sur ce blog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s